Documentation

Vous trouverez sur cette page tous les documents utiles à votre formation. Tous ces documents sont à votre disposition au format PDF.

On entend par méthodes d’animation en formation les « formules » qu’utilisent les formateurs pour animer des activités de formation c’est-à-dire, pour les rendre vivantes tout en stimulant l’intérêt des participants. La méthode d’animation doit convenir aux objectifs d’apprentissage et au contenu. Il arrive trop souvent que des formateurs, séduits par une méthode, décident de l’employer même s’ils doivent pour cela déformer ou ignorer l’objectif d’apprentissage. Il ne faut jamais perdre de vue que le but pédagogique est toujours plus important que le moyen utilisé pour le transmettre. (lire la suite)

Les personnes présentes ensemble lors de la formation, ont des comportements dont l’origine se trouve à la fois en eux-mêmes, en fonction de leur profil psychologique et caractériel propre et dans l’événement qui s’appelle formation et/ou réunion pendant laquelle ces mêmes personnes se trouvent en relation avec un groupe humain, ce qui déclenche de leur part certaines réactions. (lire la suite)

Nous avons listé différents moyens pédagogiques qui s’offrent au formateur. Nous commençons par le tableau de papier qui, lorsque l’on écrit la question posée, l’objectif, le thème, le concept ou quelques chiffres, permet de faire démarrer une réflexion. La question reste posée tant que la feuille est exposée. Le tableau de papier et le silence de l’animateur « obligent » le groupe à produire et concentrent la réflexion. (lire la suite)

Les objectifs permettent de décrire les résultats que le formateur et les stagiaires pourront atteindre à la fin de la formation. Ils indiquent ce que l’apprenant pourra faire à la suite de la formation. (lire la suite)

Le nouveau-né ne sait pas qu’il ne sait pas boire au biberon. L’adulte ne sait pas qu’il ne sait par faire quelque chose qu’il n’a jamais essayé de faire. C’est la phase préalable à tout début d’apprentissage. (lire la suite)

L’animation est la partie la plus perceptible des habitudes du formateur. Créer un climat convivial, gérer le relationnel, faire vivre le groupe, c’est souvent ce qui se voit le plus dans un stage, et ce dont se souviennent les stagiaires. L’animation est inséparable de la pédagogie : un stage sympathique, mais sans structure ni progression pédagogique, laissera peut-être une bonne impression, mais ne permettra pas d’atteindre les objectifs pédagogiques. (lire la suite)

La formation, ce n’est pas seulement un programme mis en œuvre, c’est également un moment de « face à face », une relation. Ce qui s’y déroule, le formateur ne peut toujours le prévoir et tout ne dépend pas de lui. Il doit donc improviser, s’impliquer, écouter, s’opposer, s’imposer peut-être, et tout cela sans être certain d’aboutir. Pour une part, la réussite d’une formation dépend de la qualité de la relation instaurée entre formateur et personnes en formation. (lire la suite)

Le public est très sensible à l’apparence, mais il est toujours difficile de se voir et d’imaginer l’impression que l’on donne. Demandez conseil à des amis, faites-leur commenter votre image et, au besoin, adaptez-la à votre public. (lire la suite)

Pour préparer un exposé pédagogique, dont on ne maîtrise pas le sujet ou dont on n’a pas une vue d’ensemble, il vaut mieux procéder par étapes successives, plutôt qu’y passer trois heures d’affilée et ne plus y revenir. Le texte lui-même, en dehors de la recherche documentaire, se prépare huit jours à l’avance au maximum, trois au minimum. Au-delà de huit jours, on perd trop de temps à tout mémoriser ; en deçà de trois jours, il est difficile de tout ancrer dans sa mémoire. (lire la suite)

Un adulte n’apprend pas comme un enfant. On ne peut pas transposer les méthodes pédagogiques scolaires classiques, issues le plus souvent du courant traditionnel, à la pédagogie pour adultes. Le vécu, l’âge, les contraintes et les responsabilités qui caractérisent un adulte ne lui laissent ni la même souplesse intellectuelle, ni le même idéalisme, ni la même capacité d’adaptation qu’un enfant ou un adolescent. (lire la suite)

Le courant fonctionnaliste considère le formateur comme un guide qui a pour tâche la réalisation des objectifs de la formation. Le formé doit connaître les objectifs, il contrôle son processus d’apprentissage, il connaît le programme de la formation. (lire la suite)

Comme tout organisme vivant, un groupe traverse plusieurs phases pendant la durée de sa vie. Chacune de ces quatre phases s’exprime différemment en termes de relationnel dans le groupe. (lire la suite)

Pour respecter les quatre phases d’apprentissage, remplir les sept conditions d’apprentissage et atteindre les objectifs, la progression doit être la suivante pour chaque module : Activité heuristique  (la découverte) ; Activité démonstrative (l’exposé) ; Activité applicative (l’entraînement). (lire la suite)


Revenir dans l’espace Socrate

Consultez-nous pour vos besoins de formations personnalisés

Nous consulter